Les bienfaits du sport sur la santé des enfants - CalculerSonIMC
CalculerSonIMC
Enfant

Les bienfaits du sport sur la santé des enfants

Google + Pinterest LinkedIn Tumblr

Les nouvelles technologies ont tendance à rendre les enfants plus sédentaires qu’ils ne l’étaient. Pourtant, le sport chez les enfants a de véritables effets bénéfiques sur leur santé et leur croissance.

Les bienfaits du sport sur la croissance

On a longtemps pensé que la pratique d’une activité sportive chez un enfant avait une influence sur sa taille définitive et son poids à l’âge adulte. Il n’en est rien. Pourtant, l’activité physique chez les enfants et les adolescents a une influence sur la structure osseuse. Des études ont démontré qu’une activité pratiquée régulièrement avait une certaine influence sur la minéralisation osseuse, et donc sur la solidité du squelette. D’autres facteurs génétiques et environnementaux entrent évidemment en jeu, mais la pratique d’un sport pendant la pré puberté et la puberté a quelques effets positifs.

L’activité physique a également un effet positif sur le développement des muscles et le maintien d’un poids sain. Au niveau de la motricité, l’enfant apprend également à mieux se servir de son corps et développe ses aptitudes. Au fur et à mesure des entraînements, il développe également son endurance et la capacité de son corps à se défendre contre certains facteurs environnementaux.les bienfaits du sport sur la santé des enfants

Attention toutefois aux pratiques sportives trop intenses, qui peuvent avoir l’effet inverse. Les risques de blessure sont plus importants et peuvent affecter le squelette ou les articulations, ce qui peut mener à un petit retard de croissance. Attention également aux sports intensifs qui imposent des restrictions alimentaires trop importantes et qui peuvent avoir des conséquences dramatiques sur le poids et la santé de jeunes filles.

Les bienfaits psychologiques du sport sur les enfants

Dès son plus jeune âge, un enfant a souvent besoin de sociabiliser et le cercle familial devient vite trop limité. Une activité sportive peut être un bon moyen pour un enfant de se faire un nouveau cercle social et de nouveaux amis. Inscrire un pré adolescent à un club de sport est souvent une bonne idée. Cependant, il faut vérifier qu’il s’y sent bien.

Le sport chez les enfants a aussi des effets positifs sur l’estime de soi. Toute personne qui persévère voit le résultat de ses efforts et prend confiance en elle. Ces sentiments ont une importance très particulière au moment où les bouleversements hormonaux peuvent perturber le développement cognitif de l’enfant.les bienfaits psychologiques des enfants

D’un point de vue purement mental, le sport permet également d’améliorer les capacités de concentration et améliore le sommeil, en plus d’évacuer les tensions. Toutefois, il faut toujours veiller à ce que l’enfant continue d’apprécier ce qu’il fait. Il ne faut pas hésiter à le retirer d’un club s’il en fait la demande avec insistance.

Adapter l’activité sportive en fonction de l’âge

Le sport a de réels effets bénéfiques sur le corps et le mental à partir de 10 ans. Cependant, il est tout à fait possible de leur faire pratiquer une activité physique avant cet âge. Avant l’école, un bébé réalise beaucoup d’efforts physiques avec l’aide de ses parents. Entre 3 et 6 ans, le goût d’un enfant pour le sport reste très marqué. Ses parents doivent veiller à lui en fournir suffisamment : des activités de plein air deux à trois fois par semaine suffisent.

A partir de 6 ans, l’enfant cherche surtout à améliorer ses capacités motrices et à les affiner. Certains sports plutôt techniques comme la gymnastique ou le patinage artistique peuvent l’aider à s’améliorer. Jusqu’à 11 ans environ, ils continuent d’améliorer la technicité des gestes, et leur concentration se développe de plus en plus.Adapter l'activité physique en fonction de l'age des enfants

A la pré puberté, l’enfant peut avoir l’impression de vivre un retour en arrière : apprivoiser son nouveau corps plus massif peut parfois rendre les gestes imprécis. Mais c’est aussi le moment où il cherche souvent à donner son avis sur ses entraînements, à y participer activement pour remettre en cause l’autorité. Il est conseillé de s’orienter vers une activité plus physique que tactique.

Lors de la deuxième phase de la puberté, l’adolescent est plus habitué à son nouveau corps. De ce fait, ses gestes redeviennent souvent beaucoup plus précis. S’il a pratiqué la même activité depuis des années, c’est aussi le moment où il commencera à acquérir un véritable talent.

A lire également : Goûter équilibré pour les enfants, que prendre ? 

Laisser un commentaire