Taille idéale de poitrine (seins) chez la femme - CalculerSonIMC
Page taille idéale poitrine

Taille idéale de poitrine (seins) chez la femme

» Pour information ce dossier peut être complété avec celui sur les mensurations idéales (rapport taille-hanche).

La question de la taille qui pourrait être considérée comme la « taille idéale théorique » de la poitrine (seins) d’une femme n’a jamais trouvé de vrai consensus. Pourtant de nombreuses études scientifiques existent, ainsi que de nombreux sondages. Il est donc possible de mettre en avant une taille moyenne idéale : la taille C.




À travers ce dossier spécialisé, et en s’appuyant sur les sources qui conviennent : sondages et revues scientifiques, vous découvrirez les tailles de poitrine qui pourraient être idéales.

La taille de poitrine idéale serait la taille C
Selon un rassemblement d’études scientifiques et de sondages/enquêtes, la taille idéale de poitrine serait la taille C. Plus d’informations dans notre dossier)

QUE DISENT LES ÉTUDES SCIENTIFIQUES AU NIVEAU DE LA TAILLE IDÉALE DE POITRINE ?

Il existe une étude intéressante à ce sujet, qui a été réalisée en France par Nicolas Guégen (1). L’objectif de cette étude était de tester l’effet de la taille de poitrine sur le taux d’aide offert par un homme. L’expérience consistait à mettre une femme de 20 ans en position d’auto-stoppeuse, et d’étudier le comportement des individus (hommes et femmes).




La femme portait un soutien-gorge ajustable, permettant ainsi de diminuer ou d’agrandir sa taille de seins. Les résultats de l’étude ont démontré qu’il existe un lien très significatif entre l’augmentation de la taille de la poitrine et l’aide supplémentaire apporté pour les hommes. Par contre, chez les femmes, l’augmentation de la taille de poitrine de la jeune femme n’augmentait pas particulièrement l’aide apporté. L’étude permet donc de montrer, notamment, que la taille idéale perçu par les hommes n’est pas celle perçu par les femmes. Cela rejoint une étude précédente (2) qui indiquait qu’un aspect morphologique très important chez la femme (pour l’homme) était la taille des seins.

Mais quelle serait la taille idéale ? Selon l’expérience de Nicolas Guégen avec l’auto-stoppeuse de 20 ans. Trois tailles de soutien-gorge ont pu être testés : A, B et C.

Influence de la taille de poitrine
Groupe Taille de la poitrine
A B C
Hommes (% arrêt) 14.92% 17.97% 24.00%
Femmes (% arrêt) 9.09% 7.64% 9.33%

 

L’étude de Nicolas Guégen montre que c’est avec la taille C que les hommes s’arrêtent le plus souvent. Un début de piste intéressant.

Une étude scientifique (3) encore plus récente, réalisée en 2011, complète la réponse précédente. Réalisée sur un panel de 128 hommes (moyenne d’âge de 23,42 ans), l’étude apporte des précisions intéressantes et indique que lorsque l’on mettre des photographies (en vue oblique ou bien en vue de côté) de seins, alors c’est la taille de poitrine C qui est la plus plébiscitée. Suivi de très près (voire de manière presque équivalente) par la taille D (que ne faisait pas intervenir la précédente étude).

LES SONDAGES À TRAVERS LE MONDE

Une autre donnée utile pour pouvoir prétendre donner une taille de poitrine idéale qui soit statistiquement valable est de consulter les différents sondages et les différentes enquêtes à travers le monde.

Selon un sondage (4) réalisé en 2006 sur un panel d’hommes, c’est à nouveau la taille C qui l’emporterait, suivi ensuite par la taille D, ce qui rejoint donc grandement les conclusions des deux études scientifiques précédentes.

Question du sondage : quelle est la taille de poitrine idéale ?
Taille A B C D DD F J+ Autres tailles
% 3% 12% 32% 17% 14% 3% 5% 14%

 

Représentation graphique des réponses du sondage :

 Toujours selon ce même sondage, 62% des personnes interrogées indiquaient que si la taille de poitrine n’était pas à minima une taille B, alors ils n’éprouveraient pas une considération assez significative.

Par contre, à la question sur la taille maximale de poitrine, le sondage indique que les individus ne souhaitent pas que la femme dépasse le DD.

Question du sondage : quelle est la taille maximale de poitrine que vous pourriez gérer ? (comprendre : au delà de laquelle les seins sont trop gros)
Taille C D DD F FF G GG J+ Autres
% 8% 16% 26% 10% 5% 5% 4% 16% 10%

 

D’autres sondages de moins grande envergure, réalisés par exemple sur la plate-forme de questions publiques de Yahoo.com permettent de confirmer l’intérêt réelle pour la taille C. Sur un échantillon de 6 sondages réalisés entre 2010 et 2014, sélectionnés au hasard. CalculerSonIMC a recensé 27 réponses exploitables (d’hommes et femmes). Sur ces 28 réponses, plus de la moitié (15) plébiscitaient la taille C (7 penchaient pour la taille B, 3 pour la taille D, et les autres réponses pour d’autres tailles).




Enfin, un sondage vraiment récent, publié en début d’année 2014 par la société Lovoo (qui édite une plate-forme de rencontres), indique que c’est la taille C qui a été plébiscité. L’échantillon était composé de 2000 britanniques. Des résultats qui viennent confirmer les sondages et études précédentes, et qui s’inscrivent donc clairement dans l’idée que la taille C est la taille de poitrine idéale pour une femme.

LA FORME DE LA POITRINE

La forme compte pour beaucoup (5). Une étude scientifique a indiqué qu’une forme idéale consisterait à un ratio de 45:55. Cela signifie que si 45% de la hauteur (volume) des seins est au dessus du téton (donc que 55% de la hauteur est en dessous), alors le sein serait parfaitement équilibré. Cette notion de ratio est issue de l’étude d’un chirurgien britannique (6), qui a conduit son expérience sur 3 mois (étude publiée en Octobre 2011).

forme idéale de la poitrine

 

En plus de ce ratio 45:55, l’angle formé par la pointe des tétons est le second indicateur utilisé dans le jugement de la forme des seins. Outre la taille de la poitrine, la forme est directement liée à la notion de jeunesse : une poitrine ferme et équilibrée étant difficile à maintenir avec le temps. C’est pour cela que la forme est une considération importante chez les hommes (notion de jeunesse) mais aussi chez la femme qui souhaite maintenir un corps jeune.




Toujours concernant la forme de la poitrine, le sondage réalisé en 2006 (4) apporte lui aussi ses précisions au sujet de la morphologie générale. Sur 16 types de morphologies différentes chez la femme, les 3 préférées sont (par ordre) : « une silhouette moyenne avec une grosse poitrine », « une silhouette fine avec une poitrine moyenne » , « une silhouette moyenne avec une poitrine moyenne ». Les silhouettes faisant intervenir de « très grosse poitrine » ne sont pas parmi les plus plébiscitées.

CONCLUSIONS

Les études scientifiques s’accordent depuis longtemps sur le fait que la taille des seins est un réel facteur sociologique déterminant dans les relations entre les individus, et plus précisément par rapport à l’attractivité sexuelle.

Si la taille idéale de poitrine est une donnée subjective, les études scientifiques ainsi que les différents sondages et enquêtes semblent converger vers une même réponse, la taille C peut être considérée comme le tour de poitrine idéal théorique.

Notons toutefois que deux études (5,7) apportent des précisions sérieuses sur le fait que la symétrie ainsi que les proportions générales d’une femme sont des critères (parmi d’autres) qui jouent un rôle encore plus déterminant. Il a ainsi été démontré, de cette manière, qu’en faisant la moyenne de 70 photographies aléatoires de femmes, alors le résultat (qui faisait intervenir une taille de poitrine B, qui est la plus courante sur le globe) était jugé comme extrêmement attractif du fait des proportions presque parfaites (et ce malgré une taille de poitrine inférieur à la taille C). Cela rejoint notre paragraphe précédent au sujet de la forme des seins, qui est une donnée qui a toute son importance.

Il est aussi intéressant de noter, pour finir, que les études scientifiques démontrent que, d’une manière générale, les femmes surestiment la taille de la poitrine que les hommes préfèrent.




SOURCES ET RÉFÉRENCES

(1) Guéguen N. (2007). Bust size and hitchhiking: A field study, Perceptual and Motor Skills, 105, 1294-1298. (doi: 10.2466/pms.105.4.1294-1298).
(2) Rachel Millsted, Hannah Frith (2003). Being large-breasted: women negotiating embodiment. (doi 10.1016/j.wsif.2003.08.003).
(3) Female Breast Size Attractiveness for Men as a Function of Sociosexual Orientation (Restricted vs. Unrestricted). Published online Oct 6, 2011. doi: 10.1007/s10508-011-9850-1 – PMC 3210352
(4) Sondage non clos réalisé en 2006 sur un échantillon d’environ 2000 internautes (http://www.misterpoll.com/polls/254407/results). Résultats recueillis au 10 Juin 2014.
(5) Institute of Human Thermodynamics. Breast Size Attraction-to-Repulsion Survey.
(6) Publication dans le Mail Online, October 2011. Étude réalisée par Patrick Mallucci, chirurgien plastique à l’University College London et aux Royal Free Hospitals. Biographie de Patrick Mallucci.
(7) Rhodes, R. & Zebrowitz, L.A. (2002). Facial Attractiveness – Evolutionary, Cognitive, and Social Perspectives. London: Ablex.