Comment l'asthme peut conduire à l'obésité ? - CalculerSonIMC
CalculerSonIMC
Obésité

Comment l’asthme peut conduire à l’obésité ?

Google + Pinterest LinkedIn Tumblr

L’asthme est une maladie qui se manifeste par des troubles de la respiration. Il s’agit d’une inflammation des bronches qui peut provoquer des crises. Ces crises d’asthme se produisent souvent lors d’un effort, même minime, qui va solliciter les voies respiratoires. Il a été prouvé qu’un lien très fort existe entre cette maladie et les risques d’obésité.

Pourquoi les asthmatiques ont-ils plus de risques de développer une obésité ?

L’asthme étant un problème respiratoire, les personnes qui en souffrent sont souvent sédentaires. Elles bougent peu, font peu d’activités physiques, voire pas du tout. Ce premier critère peut déjà contribuer à augmenter les risques d’obésité, mais le traitement est également à prendre en compte.

En effet, certains traitements utilisent les corticostéroides, des anti-inflammatoire qui imitent nos hormones naturelles. Or, cet anti-inflammatoire influence l’appétit et la faim. En mettant ce traitement en lien avec la sédentarité que requiert asthme, il est naturel que les malades deviennent en surpoids ou obèses (1).

Le lien entre un problème respiratoire et la surcharge pondérale est connu depuis longtemps. En effet, l’asthme augmente le risque de devenir obèse, mais l’inverse est vrai aussi. Une obésité a des effets négatifs sur l’appareil respiratoire et va venir bloquer les bronches, favorisant ainsi l’asthme, entre autres maladies (2).problèmes de respiration et obésité

Liens entre asthme et obésité

Un problème respiratoire, tel que l’essoufflement, est l’un des premiers signes de l’action de l’obésité sur la respiration. La surcharge pondérale, et surtout le surplus de graisse sur l’abdomen, est à mettre en cause : cette charge en trop empêche les voies respiratoires de fonctionner de manière optimale.
A long terme, cela finit par conduire à de asthme, dont les crises surviendront dès qu’un effort sera demandé au corps (3).

Une personne en surpoids ou obèse a donc plus de risques de développer de l’asthme, ainsi que de nombreux autres problèmes respiratoires, tels que l’apnée. En outre, il existe là encore la question de la sédentarité. Une personne en surpoids est plus susceptible de ne pratiquer aucune activité physique, avec ou sans asthme, en raison de la surcharge pondérale. Elle supportera moins facilement les efforts cardiaques et musculaires. Ce faisant, elle peut finir par développer de l’asthme.

Les habitudes alimentaires sont, elles aussi, à prendre en considération. Une alimentation saine et équilibrée permet de vivre mieux et en meilleure santé, cela n’est plus à prouver. Une malnutrition ainsi que de mauvaises habitudes alimentaires : consommation trop importante de lipides et glucides, carences en vitamines et en minéraux… causeraient également l’asthme. Tout comme cette alimentation cause l’obésité.

Il existe donc un lien très fort entre ces deux problèmes majeurs, tous deux basés sur les risques respiratoires qu’ils engendrent. Le surpoids et l’asthme bloquent tous deux les voies respiratoires. Une corrélation directe est donc bien observée par les scientifiques (4).

Sources et références 

(1) http://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/16574.pdf 
(2) http://www.em-consulte.com/rmr/article/145751 
(3) http://www.jle.com/fr/revues/mte/e-docs/effet_de_la_reduction_ponderale_chez_les_obeses_asthmatiques_2039/breve.phtmlj 
(4) https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1877032011000303

Laisser un commentaire