Le régime Ornish - CalculerSonIMC

Le régime Ornish


APERÇU DU RÉGIME ORNISH

50 pour l’efficacité
40 pour la rapidité
80 pour la facilité
70 pour les effets santé
70 pour le prix
50 pour la popularité
60 recommandation de CalculerSonIMC

SOMMAIRE ET DESCRIPTIF

Le régime Ornish est avant tout un mode de vie qui vise à adopter une alimentation saine et végétarienne. En éliminant les graisses, il permet non seulement de perdre du poids, mais aussi d’améliorer sa santé globale. Ce régime, apparu dans les années 1970, doit son nom au médecin et chercheur qui l’a créé, Dean Ornish. À cette époque, de nombreuses méthodes d’amincissement ont vu le jour. Les nutritionnistes recommandaient notamment de restreindre la consommation des graisses, au profit des glucides. Le docteur met alors au point un régime hypolipidique, hypocalorique et végétarien

Les aliments sont divisés en cinq groupes, allant du plus au moins sains. Dans le premier, on retrouve les bons produits, tels que les fruits et légumes. Quant au cinquième groupe, il inclut les aliments les plus riches en acides gras trans et graisses saturées, notamment les viandes rouges et les aliments frits. En plus de cette alimentation, le régime encourage à adopter de nouvelles habitudes saines au quotidien. Il est par exemple essentiel d’intégrer une activité sportive, d’apprendre à gérer son stress, d’arrêter le tabac pour les fumeurs. Ainsi, cette méthode est d’abord considérée comme un style de vie avant d’être un régime. La perte de poids s’accompagnerait donc d’un sentiment de bien-être et d’une meilleure santé.

LES PRINCIPES DE LA DIÈTE

Le principe du régime Ornish est de limiter à l’extrême toutes les matières grasses. L’objectif est d’atteindre un maximum de 10 % de lipides par jour. De ce fait, la viande est à supprimer totalement.
Basé alors sur une alimentation végétarienne, ce régime est riche en fibres et augmente la présence d’antioxydants dans l’organisme.

Le régime Ornish permet également de manger de grandes quantités de nourriture, à condition de piocher dans les bons aliments ! En effet, on peut regrouper ces derniers en trois catégories différentes :

  • À consommer à volonté : les légumes, les fruits, les légumineuses et les céréales complètes.
  • À consommer avec modération : les laitages natures, les produits allégés en matières grasses et en sucre, les plats industriels et les blancs d’œufs.
  • À éviter absolument : la viande y compris la volaille, le poisson, les produits laitiers non allégés, les huiles, le beurre, l’avocat, les olives, les oléagineux, la noix de coco, les sauces, le sucre et autres produits sucrés, l’alcool…

Aucun aliment n’est interdit. Mais vous l’aurez compris, ceux de la dernière liste doivent rester exceptionnels !
En modérant les graisses et les sucres, l’apport calorique est réduit, et ce, malgré la présence des produits à volonté.
Il est aussi recommandé de ne pas faire de gros repas, mais plutôt d’ajouter plusieurs petites collations dans la journée. Elles permettent de se rassasier lorsque la faim se manifeste et d’échapper aux coups de fatigue.
L’idéal est de consommer chaque jour 70 % de glucides, 20 % de protéines et 10 % ou moins de lipides.

Un exemple de menu d’une journée type :

  • Au petit-déjeuner : un jus d’orange, des céréales avec des fruits rouges et un laitage (yaourt nature allégé ou lait écrémé).
  • Au déjeuner : du tofu avec des brocolis, des pois chiches et des pommes de terre, accompagnée d’une salade verte (avec une vinaigrette sans graisse au citron) et de pain complet, et un fruit au choix.
  • Au dîner : du riz complet avec des tomates à la provençale et des endives braisées, accompagnée d’une salade, et un fruit.
  • En collations : des fruits ou légumes, des céréales, des légumineuses au choix.
  • En boissons : de l’eau, du jus de fruits sans sucre, du café, du thé.

En plus de ce programme alimentaire, le docteur Ornish conseille de faire du sport : 30 minutes d’exercice physique (modéré à intense) au quotidien ou 3 séances hebdomadaires d’une heure. Il faut ajouter à cela de la méditation, afin de mieux gérer le stress.

AVANTAGES

Une alimentation de type Ornish offre divers avantages. Tout d’abord, vous n’aurez pas besoin de contrôler les quantités. Pas de pesées, ni de calculs de calories ! Les aliments à volonté permettent d’obtenir une sensation de satiété et de grignoter sans culpabiliser.

Par ailleurs, il fait chuter le taux de cholestérol, en partie grâce à la consommation élevée de fruits et légumes. Plusieurs études scientifiques réalisées par le docteur Ornish et ses collègues, ont démontré que ce régime améliore la santé cardiovasculaire. Il peut ralentir la progression de certaines maladies, telles que le diabète de type 2, l’hypertension, le cancer de la prostate…

La perte de poids peut être lente. Toutefois, si ce régime se transforme en mode de vie, comme tel en est le but, elle s’avérera régulière et durable.

INCONVÉNIENTS

Le régime préconise de manger souvent, mais en petites quantités. Certains peuvent donc le trouver peu rassasiant.
Il exige également d’éviter bon nombre d’aliments, ce qui s’avère contraignant, surtout si l’on mange à l’extérieur. Il est d’autant plus difficile à suivre sur le long terme pour les non-végétariens, qui auront du mal à se passer de viande.

Il peut engendrer de nombreuses carences sur le long terme, dû au faible apport en protéines, lipides, fer et vitamines. Par exemple, le poisson et l’huile, qui sont à écarter, apportent pourtant des acides gras, bons pour le cœur.

Ce régime n’est donc pas à prendre à la légère. Il vaut mieux demander l’avis de son médecin avant de l’entamer, faire des analyses de temps en temps et prendre éventuellement des compléments alimentaires.

ORIGINES DU RÉGIMES

Dean Ornish, professeur de médecine à l’université de Californie, a inventé ce régime dans les années 1970.
Au départ, le but de ce médecin était de diminuer les maladies cardiovasculaires. Il a ainsi élaboré un programme alimentaire visant à supprimer le maximum de lipides. Il estimait que les graisses étaient les principales responsables des troubles cardiaques et de l’obésité. Effectivement, certaines d’entre elles sont nocives pour le cœur, mais pas toutes ! Et dans les années 70, on ne faisait pas la différence entre les bonnes et les mauvaises.
En favorisant également la perte de poids, sa méthode a alors évolué en programme minceur.

AVIS DE CALCULERSONIMC.FR

Le régime Ornish n’est pas un régime très restrictif qui permet une grande liberté en terme de variété d’aliments mais également en  quantité. La perte de poids peut s’avérer lente, mais si ce régime devient un mode de vie, elle pourra s’avérer ensuite régulière et durable. Attention toutefois aux carences dû au faible apport en protéines, lipides, fer et vitamines du régime.

Explication de l’attribution de la note :
» Aspect nutrition : -20 points pour les risques de carences
» Aspect corpulence :-20 points pour la perte de poids lente

PARTAGEZ CE DOSSIER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ET DONNEZ VOTRE AVIS !

Vous voulez donner votre avis sur ce régime ?

Si vous avez déjà essayé ce régime et si vous souhaitez nous envoyer un email pour nous donner votre avis afin qu’il apparaisse sur cette page, nous serions ravi ! Pour cela il vous suffit d’utiliser le formulaire ci-dessous.

AVIS DES LECTEURS DE CALCULERSONIMC

Je fais le régime Ornish depuis maintenant 2 mois et j’ai déjà perdu 8kg. Merci pour ce régime simple et efficace !
(Mercredi 05 Février 2020) — Sarah