Boire du thé avant de dormir : bonne ou mauvaise idée ? - CalculerSonIMC
CalculerSonIMC
Nutrition & Alimentation Obésité Santé & Maladies

Boire du thé avant de dormir : bonne ou mauvaise idée ?

Google + Pinterest LinkedIn Tumblr

Le thé est la seconde boisson la plus consommée au monde, après l’eau. Et les Français ne sont pas en reste, car 2 sur 3 en consomment aujourd’hui, contre 1 sur 2 il y a 12 ans. Et la demande ne fait que croître ! Nature, au citron ou aromatisé, il est devenu incontournable. Principale raison à son succès grandissant : ses bienfaits sur la santé. Pourtant, le thé n’a pas que des qualités. On dirait même qu’il empêcherait de dormir. Alors, boire du thé avant de plonger dans les bras de Morphée, bonne ou mauvaise idée ?

Petites précisions sur le thé

Le thé est l’une des boissons les plus populaires au monde, consommée quasi partout sur la planète. Il se prépare à l’aide des feuilles du théier, un joli arbuste poussant dans les régions chaudes et humides. On en récolte les feuilles avec tiges, à différents degrés de maturité. Plus la feuille est jeune (presque à l’état de bourgeon, c’est-à-dire munie d’un léger duvet et encore enroulée sur elle-même), plus le thé sera de haute qualité. La cueillette du thé se fait à la main, ce qui la rend lente et fastidieuse. D’ailleurs le mode de cueillette sera un autre élément déterminant de la qualité de la boisson future.

Une fois récolté, le thé sera traité selon différentes étapes, fonctions du résultat désiré. Les étapes classiques sont le flétrissage, l’oxydation, le roulage, le séchage, le triage et la torréfaction. Mais selon le type de thé, toutes ces étapes ne sont pas remplies. Ainsi, on obtiendra :

  • Le thé blanc: un thé qui reçoit un minimum de traitement – cueillette, flétrissage et séchage. Le thé blanc est conséquemment dénué de théine, mais très riche en tanins.
  • Le thé jaune: un thé rare et délicat, car il s’agit en fait d’un thé vert qu’on aura fait légèrement fermenter à l’étouffée. Le thé jaune est très riche en flavonoïdes.
  • Le thé vert: très populaire, il résulte d’un flétrissage et d’une chauffe à haute température, pour éviter l’oxydation. Il contient de la théine et des tanins.
  • Le thé Oolong, ou bleu-vert: ce thé est semi-oxydé. Dans la hiérarchie des thés, on pourrait dire qu’il est à mi-chemin entre le thé noir et le thé vert. Il est pourvu en théine, mais moins fortement que le thé noir classique.
  • Le thé noir: un thé subissant une oxydation complète, très riche en polyphénols et théine. Les Chinois l’appellent « thé rouge », car à l’infusion, il prend une couleur rouge à pourpre.
  • Le thé fumé: le thé noir des Chinois, en référence à sa couleur sombre lors de l’infusion. Il s’agit en fait d’un thé subissant une torréfaction et une fermentation.

Enfin, dernière précision concernant le thé :

  • Il contient des polyphénols (qu’on appelle aussi tanins). S’agissant du thé, il s’agit précisément de flavonoïdes appelées catéchines, qui ont de nombreuses vertus pour l’organisme (cœur, artères, foie, système immunitaire…).
  • Selon son type (sa « couleur »), il sera plus ou moins pourvu en théine. La théine n’est ni plus ni moins que la « caféine du thé ». Théine et caféine sont en fait une même molécule, connue pour son effet stimulant.

Le thé : ami ou ennemi du sommeil ?

Voici une question à double-tranchant. Et pour cause : le thé contient certes de la théine, qui stimule le corps (accélération du rythme cardiaque, vasodilatation…) et l’esprit (influence sur l’humeur, le niveau d’éveil, la concentration), mais également de la théanine (ou L-théanine), un acide aminé dont l’activité sur le cerveau permet une réduction du stress mental et physique et par conséquent, un effet relaxant(1).

Boire du thé empêcherait-il de dormir ? En fait tout va dépendre de :

  • La teneur en théine du thé – comme vu précédemment, tous les thés ne contiennent pas le même niveau de théine. Les thés les moins traités, comme le thé blanc et le thé jaune, perturbent moins le sommeil que le thé Oolong ou le thé noir.
  • La sensibilité à la théine – tous les individus ne réagissent pas de la même manière à la théine. En cause, les enzymes hépatiques. La théine est métabolisée au niveau du foie, par des enzymes. Mais toutes les personnes ne disposent pas de la même quantité, ni la même nature d’enzymes. Ainsi certaines pourront dégrader rapidement la théine et y seront ainsi peu sensibles, tandis que d’autres non.
  • La teneur en théanine du thé – plus elle sera haute, plus le thé favorisera le sommeil. Là encore, tout va dépendre du type de thé choisi. Les thés cultivés sous ombrage, ainsi que les thés dont les feuilles sont jeunes auront une teneur en théanine plus élevée. C’est le cas des thés verts chinois du Yunan, du thé vert japonais Gyokuro, ou le matcha.
  • La richesse en polyphénols – en plus d’être antioxydantes, les catéchines du thé freinent l’assimilation de la caféine. C’est la raison pour laquelle on dit que le thé est stimulant, tandis que le café est excitant. Ainsi, plus le thé sera riche en tanins, moins les effets de la théine seront brutaux. Il empêchera donc moins de dormir qu’un thé pauvre en tanins.
  • La durée d’infusion – plus elle sera courte, plus le thé sera chargé en théine. Les amateurs de thé qui souhaitent boire du thé juste avant de dormir préféreront donc un thé longuement infusé.

Alternatives au thé, pour bien dormir

Si vous aimez le thé, êtes sensible à la théine qu’il contient, mais que vous ne pouvez vous passer d’une boisson chaude avant de dormir, différentes options s’offrent à vous :

  • Opter pour un thé pauvre en théine, comme le thé blanc ou le thé jaune.
  • Choisir un thé riche en théanine, comme le Gyokuro, le thé matcha, ou certains thés verts chinois.
  • Essayer le thé déthéiné. Sachez au demeurant qu’il est obtenu par un processus industriel : on le traite avec des solvants, pour extraire la théine qu’il contient. Une option favorable au sommeil, mais au détriment de la qualité du thé.
  • Préférer une tisane. L’infusion de plantes dénuées de théine peut faire office de « thé du soir ». En outre certaines plantes aident à bien dormir, comme la mélisse, le tilleul, la fleur d’oranger, la passiflore, la verveine ou la valériane. Il existe également des tisanes favorisant la détoxification de l’organisme et la digestion, comme l’Infusion Minceur Détox Cellublue.
  • Choisir une boisson lactée, comme un chocolat chaud ou une boisson instantanée à base de chicorée et ou de céréales, sans café. Des alternatives gourmandes au thé, mais qui ont l’avantage de ne pas nuire au sommeil. Au contraire même, car le lait contient du tryptophane, un acide aminé facilitant le sommeil et du calcium, qui favorise la détente musculaire.
  • Boire du roobois, qui est assimilé au thé (et surnommé « thé rouge »), mais est en fait issu des feuilles d’un buisson. Les feuilles de roobois, après avoir été légèrement fermentées, peuvent être consommées sous forme d’infusion. Elles sont dénuées de théine et ainsi, ne nuiront pas à vos nuits.

Références

(1) 2006, Kimura, Ozeki, Juneja, Ohira, L-Theanine reduces psychological and physiological stress responses

 

Laisser un commentaire