le-sans-gluten-entre-mythe-et-realite

Le « sans gluten » entre mythe et réalité

Paradoxalement, si les régimes, qui ne sont déjà plus à la mode, restent très « tendance », c’est qu’ils semblent utiles. C’est le cas de certain d’entres-eux et plus spécifiquement du « sans gluten ». Bon nombre de personnes s’y adonnent et constatent que leur microbiote s’habitue très bien à l’absence de cette protéine. Force est de constater, qu’alors, le « retour en arrière » n’est plus possible pour elles.


 Le "sans gluten" entre mythe et réalité
(Le « sans gluten » entre mythe et réalité)

L’intolérance au gluten viendrait-elle du fait que les céréales sont, en fait, génétiquement modifiées, préjudiciables pour notre organisme et cela depuis bien trop longtemps maintenant ?

Mais pourquoi le gluten du blé ?

En fait, les allergologues disent tous en cœur qu’aucune de nos céréales (avoine, épeautre, orge, seigle…) ne ressemble désormais à celles d’antan. Mais le blé, qui est la céréale de base de notre sempiternelle baguette, est bien plus scruté par les chercheurs. Pour exemple, il y a 10 000 ans, celui-ci contenait 14 chromosomes alors que l’actuel en compte 42. Mais comment se comportent ces gènes supplémentaires dans le blé ? Nous savons que chez l’homme l’ajout d’un unique chromosome a de lourds effets sur notre patrimoine génétique (trisomie 21).

Pour les céréales, il en est de même. Le FFAS (Fond Français pour l’Alimentation et la Santé) souhaite distinguer, pour cela, la réalité médicale des idées reçues. Il faut savoir que le gluten du blé se forme après l’hydratation de la céréale afin d’obtenir une pâte élastique et souple qui est nécéssaire à la panification. A priori, le blé est bien toléré par la majorité des consommateurs, sauf chez quelques uns d’entres nous : ceux qui sont allergiques directement au blé ainsi que ceux qui souffrent d’intolérance au gluten (ou maladie coeliaque).

Qui sont ces personnes qui souffrent de maladie cœliaque ?

Entre 10 à 40 % de la population semble concernée par cette pathologie. Ces sujets sont atteints d’arthrose, d’eczéma, de spondylarthrite, de psoriasis …. Afin de savoir si cela est véritablement le cas, la seule solution est de suivre un régime spécifique pendant quelques semaines dit le Régime Sans Gluten (RSG). Force est alors remarqué que les symptômes d’irritation, d’inflammation s’amenuisent, que la fatigue générale cesse ainsi que les maux de tête et les diverses douleurs articulaires. Ainsi, le RSG est le seul remède actuellement préconisé dans les cas diagnostiqués de la maladie coeliaque. Et le succès est garanti, affirmé « haut et fort » par ceux qui sont directement concernés.

Le génome du blé est modifié

Depuis les années 2000 les techniques de manipulation génétique ne cessent de nous surprendre. Les scientifiques ne jurent que par le génome et son séquençage. En matière d’alimentation, ce sont les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) qui deviennent la cible des « conservateurs » avec diverses expérimentations toxicologiques qui changent en profondeur notre consommation de céréales… dont le blé.

En moins de 20 ans les consommateurs ne savent plus à quel saint se vouer car les industriels créent, sans cesse, de nouveaux produits, souvent toxiques, issus de l’agriculture moderne et de plus, sur des terres pollués par des pesticides, ces mêmes industriels vendent du « labellisé bio ».

La population est ainsi de plus en plus critique envers la production agro-alimentaire, non sans raison.

En conclusion, il faut savoir qu’en France, où la politique de santé est davantage orientée sur le traitement plutôt que sur la prévention, durant les neuf années que dure la formation des médecins généralistes, peu de cours orientés sur la nutrition sont dispensés alors que les nutriments restent des composés que l’on introduit régulièrement, durablement et quotidiennement dans l’organisme. Cherchez l’erreur !

Sources et références

(1) Fonds Français pour l’Alimentation et la Santé (FFAS) – État des lieux sur le gluten publié au format PDF en Novembre 2016.

Au sujet de l'auteur de l'article

Coach sportive à domicile, Sylvie VOULLEMIER témoigne d'une réelle connaissance des domaines relatifs au bien-être, aux habitudes de vie, à la nutrition et à la psychologie. Elle exerce depuis plus de 30 ans à Marseille.
Cet article a été publié dans la catégorie Nutrition.

Vous avez aimé cet article ? Soutenez-nous simplement en faisant un « J'aime » sur notre page Facebook ou en nous aidant sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi nous laisser un commentaire :-)

Vous souhaitez publier un article sur CalculerSonIMC ? Contactez-nous ! Nous serions heureux de permettre aux professionnels de la Santé de s'exprimer via cet espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous avez un site, ou un blog ? Mettez-y notre Widget IMC ! Gratuit et rapide à installer