Lien entre Fructose & Obésité - CalculerSonIMC
CalculerSonIMC
Études

Lien entre Fructose & Obésité

Google + Pinterest LinkedIn Tumblr

Pour bien cerner le sujet, il faut savoir exactement ce qu’est le fructose.
Il s’agit de sucre contenu en grandes quantités, dans les fruits et le miel, et pourrait induire s’obésité. Il enverrait un message au cerveau pour déclencher la faim.

Comparé au glucose, qui lui, donne un message de satiété, le fructose inquiète, car le taux d’obésité retenu en Amérique du nord, résulterait du taux important de fructose renfermé dans les aliments. Selon une étude, il se pourrait que le fructose agit peu sur les régions du cerveau concernées par la régulation de l’appétit. Dans l’alimentation industrielle on retrouve le fructose, car avec son pouvoir plus sucrant, il transforme la texture des produits.

Dans les sodas et colas, le sirop de maïs et la saccharose le fructose est omniprésent,ainsi que bon nombre d’aliments comme les pâtisseries et les sauces, pour ne pas tous les nommer.

Le fructose est assimilé et transformé différemment que le glucose, malgré le fait qu’il soit un monosaccharide. L’assimilation de fructose, stimule moins que celle du glucose la production d’insuline dans le corps, car cette hormone active la satiété et réduit le besoin de nourriture. Selon certaines expériences sur des souris de laboratoire, l’ingestion de fructose crée dans le cerveau, un sentiment de faim, à fortiori, le glucose a révélé le contraire

Selon certaines études, comme celle du JAMA, la consommation de fructose, réduisait le flux de sang de l’ippocampe, en inhibant la sensation de faim. Le fructose encourage une augmentation de la consommation de nourriture. La consommation abusive de calories favorise l’embonpoint, et par là même celle de fructose. Il faut privilégier le glucose au fructose, si l’on souhaite pouvoir contrôler son poids. La corrélation entre l’ingestion de glucose et la satiété qui en résulte est démontrée,ce qui confirme que le fructose est bien vecteur de faim.

La consommation de glucose, diminue l’activation de l’hypothalamus, de l’insula et du striatum du cerveau. En l’occurence l’ingestion de glucose active les connexions du réseau hypothalamo-striatal , ainsi la sensation de satiété. L’ingestion de fructose réduit considérablement les doses d’insulines qui sont des hormones d’information de la satiété. A partir de l’instant ou l’on absorbe du glucose, on est rapidement rassasié, mais avec le fructose la faim revient.

Le lien de cause à effet est clairement établit, la fructose provoque des sensation de faim et persuade qu’il faut à nouveau consommer des aliments, même si physiologiquement il s’agit là d’une absurdité.

Laisser un commentaire