L’activité physique : meilleur atout des femmes contre les maladies cardiovasculaires - CalculerSonIMC
CalculerSonIMC
Études Interview & Témoignages Santé & Maladies Sport

L’activité physique : meilleur atout des femmes contre les maladies cardiovasculaires

Google + Pinterest LinkedIn Tumblr

Une étude australienne publiée le 8 mai 2014 dans la revue scientifique British Journal of Sports Medecine (1) démontrerait que le manque d’activité physique régulière serait un des plus grands facteurs de risque cardiovasculaire.

L'activité physique : meilleur atour des femmes contre les maladies cardio-vasculaires
(L’activité physique serait le meilleur atout des femmes contre les maladies cardiovasculaires)

L’étude

Cette étude a été menée par des chercheurs de l’université de Queensland en Australie. Ils ont évalué l’état de santé de 30000 femmes nées dans les années 1920, 1930 et 1970.

Les résultats

Les résultats de l’étude ont conclu que si le tabagisme restait le premier facteur de risque avant 30 ans, la sédentarité le remplaçait en vieillissant, et ce, même chez les femmes ayant arrêté de fumer.

Selon la Fondation Recherche Cardiovasculaire en France, une femme sur 3 meurt d’une maladie cardiovasculaire. C’est d’ailleurs la première cause de mortalité chez les femmes.

Comment réduire les risques ?

Dans une interview publiée sur le site BBC News (2) Wendy Brown, Professeur au Centre universitaire des recherches des activités physiques de santé, explique au sujet de l’activité physique qu’il est « nécessaire de faire plus d’efforts vis à vis des femmes d’un âge moyen, afin qu’elles continuent d’être actives en vieillissant ».

La professeur ajoute que « si vous pouvez en faire au moins 30 minutes , de préférence 45 minutes, par jour, vous constaterez de grosses améliorations sur votre santé et vous réduirez le risque de maladies du cœur de moitié ».

En France, la sédentarité est également un problème de santé publique, restant le second facteur de risque cardiovasculaire. Selon l’INPES, l’activité physique est favorable à plusieurs niveaux, de la composition corporelle à la densité osseuse.

Il est à noter que l’étude australienne indique que si les jeunes femmes suivaient ces recommandations, cela pourrait sauver plus de 3000 vies (3) (en Australie, par an).

Enfin, il est important de souligner que le Programme National Nutrition Santé rappelle que « pratiquer une activité physique, ce n’est pas seulement marcher, cela peut aussi être jardiner, danser, bricoler, jouer avec les enfants et bien sûr faire du sport ». (4)

Il n’y a plus qu’à s’y mettre mesdames !

Sources et références

(1) Wendy J Brown. Comparing population attributable risks for heart disease across the adult lifespan in women. Br J Sports Med doi:10.1136/bjsports-2013-093090
(2) http://www.bbc.com/news/health-27308066
(3) http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-mesdames-il-n-est-jamais-trop-tot-pour-dejouer-les-maladies-cardiovasculaires–13377.asp?1=1
(4) http://www.mangerbouger.fr/bouger-plus/que-veut-dire-bouger.html

2 Commentaires

  1. noura makchouche Commentaire

    Votre article manque un peu de précision sur le genre d’activité physique, sur l’intensité, sur les maladies concernées car cardiovasculaires il y en a plusieurs.

  2. Mickael DELAUNAY Commentaire

    Bonjour Noura,

    Effectivement l’article s’est limité aux informations principales mais vos remarques sont justes.

    Pour le genre d’activité physique et l’intensité, le repère est : « au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour » (cf. la 4ème source et référence de l’article).

    Toujours à travers cette 4ème source, on retrouve un tableau qui permet de mieux à la question « Que veut dire bouger ? ». Car il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de savoir ce qui est sous-entendu sous le terme « activité physique ».

    Ensuite concernant les maladies concernées, et selon l’article publié dans la revue scientifique (cf. la 2nde source et référence de l’article), ce sont les maladies du coeur d’une manière générale. Elles sont toutes concernées.

    J’espère que cela permet d’éclaircir ?

    Il est vrai que nous essayons d’apporter un soin tout particulier dans la citation des sources, pour qu’en cas de besoin d’informations complémentaires les internautes puissent rapidement se référer des sites annexes au besoin.

    Passez une excellente journée.

Laisser un commentaire