Marché de la minceur : toujours plus connecté - CalculerSonIMC
CalculerSonIMC
Interview & Témoignages Maigrir

Marché de la minceur : toujours plus connecté

Google + Pinterest LinkedIn Tumblr

Cela ne vous a surement pas échappé, les outils et applications connectés prennent une place grandissante dans le domaine de la santé. Évidemment le marché de la minceur est concerné : il est lui aussi de plus en plus connecté. Perdre du poids à distance, à l’aide d’Internet, c’est tout à fait envisageable aujourd’hui, démonstration.

Marché de la minceur : toujours plus connecté
(Marché de la minceur : toujours plus connecté – Interview de Anaël Stolz, diététicienne, et de Léopold ALBERT, co-fondateur de MonCoachingMinceur.com, en fin d’article)

Applications et objets connectés

Difficile d’énumérer toutes les applications connectées tant celles-ci sont désormais en nombre conséquent sur les ordinateurs ou sur les smartphones. La CNIL, dans un rapport récent de Mai 2014 (1), affirme qu’un détenteur de smartphone sur deux utilisera prochainement une application de santé connectée (à l’horizon 2017).

Un chiffre qui interpelle. D’autant que s’ajoute à cela les objets connectés, qui permettent de compléter certaines applications en ligne. Par exemple en 2013 HapiLabs a proposé une fourchette connectée HapiFork. Son objectif ? Nous aider à manger plus lentement, à travers un système intelligent de vibration. La fourchette enregistre toutes vos habitudes alimentaires.

HapiLabs semble avoir réussi son pari puisqu’un an après la sortie la société propose désormais une montre connectée. Ce qui fait d’ailleurs écho au Runtastic Orbit, un nouveau bracelet connecté qui vient d’être annoncé cet été et qui fait directement concurrence avec le FuelBand SE (de Nike) ou le miCoach Fit Smart (d’Adidas).

Et c’est sans parler du MyBiody Balance, dont nous avions fait une présentation complète en Avril 2014 : un appareil de mesures corporelles qui permet d’avoir un coaching spécifique en fonction de ses mesures.

Perdre du poids à distance, pourquoi ça marche ?

En 2002, Health Web’ers était un pionner (2). Cette société avait mis en place deux sites Internet de coaching à distance afin de perdre du poids alors qu’Internet démarrait à peine. Et si l’intérêt a été suscité chez les personnes qui souhaitaient perdre du poids, c’est parce que ce genre de service permettait d’être mis en relation avec une diététicienne a un coût abordable et de manière libérée et intime.

Et ce second aspect joue un rôle fondamental dans la relation qu’ont les individus avec leur perte de poids : le fait de pouvoir discuter à travers son écran permet de rester discret sur certains sujets. Cette relation à distance prend la forme d’une aide qui n’est d’ailleurs pas exclusive, il est tout à fait possible de la combiner à une prestation clinique ou thérapeutique. Le fait de se sentir à l’aise derrière son écran permet de briser la glace sur certains sujets, et d’évoquer plus facilement l’histoire de votre poids.

C’est là tout l’avantage des méthodes de coaching personnalisées en ligne, qui aiguillent leurs internautes sans jamais les rencontrer de visu. Un concept qui peut donc paraitre loufoque, mais qui fonctionne bien car le domaine de la minceur est un domaine où il existe une psychopathologie de l’exclusion, et donc un sentiment de honte prononcé (3).

Une aide en ligne peut permettre de retrouver l’estime de soi, et de parler plus librement de ses problèmes. Un point fondamental dans le succès des applications en ligne et des objets connectés. Loin des méthodes miracles, ce coaching personnalisé repose sur un lien avec une diététicienne et d’autres professionnels afin de modifier les habitudes alimentaires pour perdre du poids.

Depuis Health Web’ers (2002), il existe désormais d’autres acteurs spécialisés dans le coaching spécifique, à l’image par exemple de MonCoachingMinceur.com. Ses responsables nous expliquent pourquoi il est possible de perdre du poids à distance à travers une interview (ci-dessous) extrêmement intéressante. Nous les remercions grandement. Les réponses ont été faites par Léopold ALBERT et Anaël STOLZ.

MonCoachingMinceur.com : interview

MonCoachingMinceur.com est un bon exemple d’acteur sur le marché connecté de la minceur, pouvez-vous nous en dire plus ?

Léopold ALBERT (gérant et co-fondateur de MonCoachingMinceur.com) : Lancé en 2012, MonCoachingMinceur.com s’inscrit effectivement dans la tendance des services minceur connectés. Nous avons à l’époque certes voulu proposer un service interactif capitalisant sur le web et ses fonctionnalités mais surtout un service de coaching original et complet permettant une perte de poids efficace, saine et durable. A date nous avons réalisé plus de 200 000 bilans personnalisés et gratuits et accompagné des milliers des personnes avec succès dans leur perte de poids.

Qu’en est-il de vos abonnés ?

Léopold ALBERT (gérant et co-fondateur de MonCoachingMinceur.com) : Notre nombre d’abonnés croît régulièrement car notre méthode fait ses preuves et fait donc parler d’elle positivement. Notre réputation de sérieux progresse et nous permets de grandir au rythme du succès de nos internautes qui sont notre meilleure caution. Nous avons chaque année plus que doublé notre nombre d’abonnés.

Beaucoup d’internautes s’interrogent sur le lien à distance, à travers un écran, entre la diététicienne et un abonné : quels sont pour vous les avantages d’une telle relation ?

Anaël STOLZ (diététicienne-nutritionniste diplômée d’état, référente nutrition et coach de MonCoachingMinceur.com) : Le système que nous proposons offre bien des avantages, dont celui de la liberté d’échanger à tout moment, simplement et sans déplacement, le fait de pouvoir être guidé au quotidien, grâce à des outils simples, interactifs et efficaces nous permettant à nous les coachs de savoir où l’abonné en est dans son parcours.
Le support internet permet de gérer son emploi du temps en toute liberté, de venir vers nous dans des moments plus calme en partageant souvent une plus grande intimité, de manière plus anonyme- ce qui facilite parfois les échanges, notamment avec le coach psycho.

A contrario, quelles sont les lacunes qui peuvent se faire sentir lors d’une prise en charge à distance, par ordinateurs interposés ?

Anaël STOLZ (diététicienne-nutritionniste diplômée d’état, référente nutrition et coach de MonCoachingMinceur.com) : Il est évident que l’outil informatique présente quelques limites. Nous ne pouvons pas apporter le même suivi que de visu, notamment dans la rééducation alimentaire plus concrète, dans l’application de techniques culinaires particulières par exemple. Concrètement je ne peux pas m’assurer autant que de visu que l’abonné applique correctement mes conseils en cuisine.

Notre programme peut d’ailleurs tout à fait être complémentaire avec un suivi diététique ‘de terrain’.

Qu’est ce qui explique, selon vous, que de plus en plus de personnes rejoignent des plates-formes connectées comme la vôtre. Est-ce principalement le tarif, plus attractif qu’en cabinet ?

Anaël STOLZ (diététicienne-nutritionniste diplômée d’état, référente nutrition et coach de MonCoachingMinceur.com) : Les personnes qui rejoignent ces formules de suivi internet apprécient le confort qu’elles apportent : il est plus facile et pratique dans l’organisation d’une journée de faire sa consultation au moment où l’on est prêt à lui octroyer quelques minutes.

Cela peut être un premier contact avec l’univers de la diététique pour de personnes qui ont du mal à pousser la porte d’un spécialiste. Le service en ligne apparaît ainsi comme une solution moins onéreuse pour des conseils de qualités et un suivi pluridisciplinaire par des professionnels qualifiés. Le succès progressif de ces plateformes est aussi dû aux résultats qui se sont avérés positifs et sont alimentés par le bouche à oreille ; elles ont ainsi dans le temps démontré leur sérieux.

Page d'accueil de MonCoachingMinceur
(Depuis l’année 2011, MonCoachingMinceur.com ne cesse de prendre de l’ampleur)

Existe-t-il certains cas qui ne puissent pas être pris en charge à distance ? Par exemple au-delà peut-être d’un certain IMC ?

Anaël STOLZ (diététicienne-nutritionniste diplômée d’état, référente nutrition et coach de MonCoachingMinceur.com) : Nous ne pouvons en aucun cas nous substituer à un avis médical, ce qui explique que nous ne pouvons bien entendu pas prendre en charge une personne ayant des pathologies spécifiques qui nécessitent un suivi diététique et des régimes nutritionnels sur prescription médicale.
De même, les femmes enceintes qui désirent perdre du poids sont réorientées vers leur médecin traitant, quant aux personnes ayant des IMC élevés, elles sont souvent déjà suivies pour des pathologies associées.

Quelle est la question qui en général est le plus souvent posé (ou qui revient souvent) par vos abonnés lors de leur coaching à distance ?

Anaël STOLZ (diététicienne-nutritionniste diplômée d’état, référente nutrition et coach de MonCoachingMinceur.com) : Aucune question ne revient de manière prépondérante, car il s’agit souvent de personnaliser au mieux l’adaptation de notre programme au quotidien, afin que l’abonné puisse trouver le bon rythme. Chacun a ses propres problématiques auxquelles nous essayons de répondre de la manière la plus personnelle possible.
Une demande récurrente est par exemple celle de porter le regard sur le carnet alimentaire, afin d’apporter une analyse critique et des conseils avisés sur les modalités alimentaires générales de l’abonné.

Vos internautes optent-ils davantage pour le « Programme Intégral », ou bien pour le « Programme Express » ?

Léopold ALBERT (gérant et co-fondateur de MonCoachingMinceur.com) : Sans comparaison, le programme intégral! qui est par définition plus complet et plus durable mais aussi plus interactif. Le programme express répond plus à des objectifs de court terme. D’ailleurs nous poussons les gens de l’express à inscrire leur démarche sur la durée avec le programme intégral ensuite. Notre objectif n’est pas de revoir les gens chaque année!

Si cela n’est pas indiscret, pourriez-vous nous dire quel est votre public moyen ? (simplement en termes d’âge et de sexe).

Léopold ALBERT (gérant et co-fondateur de MonCoachingMinceur.com) : Notre public est très clairement féminin: à 90% même! En moyenne entre 25 et 40 ans je dirais mais l’âge n’a pas de limite. Nous refusons de suivre les mineurs évidemment mais nous avons de personnes ayant plus de 70 ans parfois. Etant donné que notre méthode s’adapte aux différents profils, qu’elle n’est pas figée et que les coachs peuvent adapter leurs conseils, tous les profils trouvent leur compte avec MonCoachingMinceur.com, quelques soient l’âge, le profil alimentaire et l’objectif de perte de poids.

Pour en apprendre davantage sur MonCoachingMinceur et s’inscrire au programme, il vous suffit de vous rendre sur MonCoachingMinceur.com

Sources et références

(1) Le corps, nouvel object connecté. CNIL. Innovation & Prospective N°02 – Mai 2014

(2) http://www.lesechos.fr/22/04/2002/LesEchos/18640-538-ECH_health-web-ers-vous-fait-perdre-du-poids-a-distance.htm

(3) http://www.gros.org/sinformer/stigmatisation-de-lobesite/dimensions-individuelles-de-la-stigmatisation

Laisser un commentaire