L'obésité et la chirurgie

La chirurgie comme moyen de lutte contre l'obésité

L'obésité est un excès de poids qui menace votre santé à plus ou moins long terme. Malgré les bonnes volontés de chacun, il n'est pas toujours facile de régler ce problème, justement parce qu'il touche au domaine de la santé bien plus que du bien-être. La prise en charge de cette maladie qu'est l'obésité nécessite une intervention globale, intégrant aussi bien l'aspect psychologique, les traitements médicamenteux et la possibilité chirurgicale. La consultation médicale est un passage obligatoire pour bien comprendre les tenants et les aboutissants d'une éventuelle chirurgie.

Dans quel cas de figure ?

Dans quel cas de figure la guérison de l'obésité passe-t-elle par la chirurgie ? L'intervention chirurgicale n'est évidemment pas un acte anodin, décidé du jour au lendemain, sans conséquence. Elle réclame en amont l'avis d'un médecin qui, selon le cas, peut être votre généraliste, votre pédiatre voire un spécialiste comme un endocrinologue ou un gastro-entérologue.

En dessous d'un IMC de 35, la chirurgie n'est bien souvent pas une solution

De manière générale, la chirurgie est programmée pour les cas d'obésité très sévère. Ce profil peut aisément se détecter par le calcul de l'Indice de Masse Corporelle (IMC) qui s'avère un premier indicateur important. Pour rappel, l'IMC se base sur un rapport poids/taille. Si le résultat de l'IMC est supérieur à 40 ou 35, le risque pour votre santé est évident. La chirurgie est alors une solution.

Peut-on décider seul de l'usage de la chirurgie pour son obésité ?

Non. Le médecin demeure le seul à autoriser la solution chirurgicale. Plusieurs rendez-vous sont nécessaires avant qu'une telle décision soit prise. Le médecin doit observer chez le patient une réelle envie de perdre beaucoup de poids. Il analyse notamment son parcours : échec des régimes alimentaires, stabilisation du poids, désir affiché de modifier ses habitudes alimentaires, de reprendre une activité physique et d'accepter un suivi régulier post-opératoire. Notons que le patient doit être obligatoirement majeur (plus de 18 ans) et qu'un âge avancé (plus de 60 ans) peut générer des complications empêchant toute intervention chirurgicale.

Le médecin est le seul à pouvoir autoriser la solution chirurgicale

Plusieurs soucis médicaux risquent également de repousser l'acte chirurgical voire de l'annuler : problèmes cardio-vasculaires, addiction à l'alcool, antécédent chirurgical sur l'estomac, inflammation du tube digestif, dépression, etc. De plus, le patient doit savoir que la chirurgie, seule, n'est pas suffisante pour soigner son obésité. Son futur comportement vis-à-vis du régime alimentaire et de l'activité physique est tout autant déterminant.

Comment la chirurgie fait-elle perdre du poids ?

Il existe deux types de chirurgie : plastique et digestive.

La chirurgie plastique obtient des résultats selon un mode opératoire connu. Il s'agit de retirer directement la graisse en excès à l'aide d'un bistouri ou par liposuccion. Plusieurs zones du corps peuvent être déchargées : fesses, cuisses, ventre, etc. Toutefois, les spécialistes tentent d'éviter ce type d'intervention qui a tendance à laisser quelques résultats disgracieux pour un bénéfice assez modeste. En effet, après cette intervention, les patients ont plus de facilités à regrossir ce qui n'est pas l'objectif initial.

La chirurgie de l'estomac, appelée donc chirurgie digestive, est principalement composé de trois intervention différentes.

La première vise plutôt à réduire la quantité des aliments ingérés en provoquant la satiété plus rapidement, c'est-à-dire en refrénant la sensation de faim. Sous contrôle diététique, elle évite notamment les régimes trop intenses et l'effet yo-yo de prise et de perte de poids. Réalisée par cœlioscopie, ou laparoscopie, elle consiste à placer un anneau gastrique ajustable (que l'on pourra resserrer dans le temps si besoin est) autour de la po:rtion initiale de l'estomac, le déformant en une sorte de sablier. Le volume réduit de l'estomac crée une plus grande rapidité de satiété.

L'univers chirurgical a étoffé son panel d'intervention pour lutter contre l'obésité. Il existe la possibilité de réaliser une sorte dé dérivation au sein de l'estomac, que l'on nomme bypass gastrique. L'opération vise à diminuer l'ingestion des aliments comme l'anneau gastrique mais y ajoute une baisse de leur réabsorption dans l'intestin grêle.

Plus récemment a été conçue l'intervention chirurgicale incluant la pose d'une sleeve gastrectomie. Cette opération réduit sensiblement la taille de l'estomac d'environ deux tiers par une résection verticale. Il s'agit d'une ablation partielle de l'estomac engendrant un caractère restrictif, l'estomac étant diminué, la sensation de faim le devient aussi.

De manière condensée, c'est donc trois opérations chirurgicales qui sont le plus souvent effectuées afin de corriger une surcharge pondérale trop importante :

Soigner l'obésité : quelle chirurgie, pour quels risques ?

D'un point de vue du risque chirurgical, la gastroplastie demeure le moyen le plus sûr d'autant que la réversibilité de la technique est facile et totale. La perte moyenne de poids calculée sur cinq ans atteint le chiffre de -50 à -60%. Elle est particulièrement conseillée pour les personnes atteintes d'obésité morbide. Dans son ensemble, la chirurgie permet de réduire l'obésité de 50 à 60%. Les complications postopératoires sont toujours possibles mais sont peu fréquentes notamment pour la gastroplastie.

L'intervention qui apparaît la plus délicate, à la vue de ces éléments comparatifs, est la pose d'un bypass. Cette opération peut entrainer des carences en fer, en calcium, en zinc ou en vitamine B12. Toutefois, il faut minimiser ces conclusions car le bypass gastrique est aujourd'hui l'opération de chirurgie la plus sollicitée. Elle semble obtenir les meilleurs résultats à long terme. Enfin, il faut noter que la décision d'un Sleeve gastrectomie, indiquée notamment pour les patients à l'IMC très élevé, est irréversible et les retombées en termes de perte de poids restent à évaluer.

Le choix de la technique chirurgicale dépend essentiellement du profil du patient sur lequel l'avis du médecin se référera en priorité.

Sources et références

(1) Le site obesite-solution-chirurgie.com conviendra tout particulièrement si vous souhaitez en apprendre davantage.

Dernière mise à jour de cette page : le 12 Février 2017

eBook « J'atteins mon poids idéal, facilement et sans régime »

A la recherche de bonnes résolutions pour votre corpulence ? Découvrez notre eBook minceur ! Seulement 14€.